Liz Wardley lance son projet de traversée de l’Atlantique en pirogue

Elle voulait être au départ du Vendée Globe en novembre prochain, le destin en a décidé autrement… Mais là où beaucoup se seraient résignés, Liz Wardley a relevé le gant ! « Chook », comme on la surnomme affectueusement, n’est pas faite pour rester à terre. La mer est son élément, la mer est sa vie. Pleine d’énergie et d’envie, fidèle à sa devise « impossible is not Liz », elle a donc décidé de s’engager dans un projet aussi exceptionnel qu’ambitieux : traverser l’Atlantique en pirogue et en solitaire. Cette fois, ce rêve, elle l’assure, personne ne lui enlèvera. Pour le réaliser, la navigatrice originaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée recherche aujourd’hui 150 000 € de budget. Le prix d’une inestimable et inédite aventure sportive et surtout humaine… La pirogue, unique en son genre, à bord de laquelle Liz embarquera, est bientôt prête. La fille de l’océan l’est aussi. Elle n’attend désormais plus que vous pour partager sa formidable épopée !

Avec cette traversée de l’Atlantique, Liz Wardley est tournée vers un nouvel horizon « Je suis à fond sur ce projet, lance-t-elle. Je m’entraîne dur tous les jours, je fais des compétitions, je cherche des partenaires. Je vis sept jours sur sept avec l’ambition de réussir ce défi. » Un défi encore jamais tenté, chose qui a le don de décupler sa motivation, car pour elle, elle l’affirme, « rien n’est impossible ! »


Venez rêver aux côtés de Liz…

« Même si mon Français n’est pas parfait, je sais que quand on dit de quelqu’un qu’il « vend du rêve », ce n’est pas toujours bien perçu, explique la jeune Papoue. Eh bien moi, vendre du rêve, avec ma traversée de l’Atlantique en pirogue, c’est précisément ce que je veux ! Alors, venez rêver avec moi ! » Un cri du cœur, sincère et puissant, pour lequel elle espère trouver écho…

Une préparation à la hauteur du défi…

Certains qualifieront le défi que se lance Liz Wardley comme « un peu fou »… Qu’importe. Liz revendique ce besoin d’adrénaline. Et c’est dans l’élément liquide, là où elle se sent la plus à l’aise, qu’elle va la chercher. Plus vite, plus loin, plus longtemps, telle est sa devise. Pour y parvenir, « la fille de l’océan » se donne les moyens. En attendant la fin du chantier, c’est à bord d’une pirogue plus petite que Liz prépare son corps à l’effort qu’il devra « encaisser » durant la traversée de l’Atlantique. Elle participe également à plusieurs compétitions en Stand-Up Paddle. « Je ne commencerai les entraînements longues distances qu’une fois le chantier de ma pirogue terminé, d’ici la mi-août », indique Liz. Le projet Tusitala*, nom de code de la première mission « Impossible is not Liz », est bel et bien lancé.

* « conteur d’histoire » en samoan

Une réflexion au sujet de « Liz Wardley lance son projet de traversée de l’Atlantique en pirogue »

Laisser un commentaire